Gélules ou poudre de curcuma : le match !

Les formules de gélules de curcuma se multiplient à l’infini. Notamment sur Amazon, entreprise connue comme étant la plus respectueuse de la personne humaine et de la qualité environnementale. Il nous a donc semblé intéressant de décoder les discours des producteurs de gélules. Et de les comparer par rapport à un produit plus simple (trop ?), la poudre de curcuma-mère (bio ou en conversion).
Pour ceux qui ont raté l’épisode précédent, vous pouvez vous reporter à l’article du blog : curcuma-mère et curcuma alimentaire : quelle différence ?

Affirmation de producteurs de gélules

Nos gélules contiennent deux actifs phares du Curcuma Longa, curcuminoïdes et turmérosaccharides.  

Notre avis

Dans la poudre de curcuma-mère (c’est toujours du curcuma longa), il y a bien de la curcumine et des turmérosaccharides (turmeric=curcuma en anglais).

Affirmation de producteurs de gélules

Nos gélules proviennent d’un curcuma issu de fermes biologiques en Inde.          

Notre avis

Entre des productions biologiques made in India et made in France (outre-mer), qu’est-ce qui respecte le mieux l’environnement et les travailleurs, à votre avis ?

Le curcuma est bien originaire de la région Indo-Malaise. Pour autant, il s’est bien acclimaté ailleurs.

Par exemple, dans le domaine du café, originaire d’Ethiopie, l’un des plus prisés vient aujourd’hui de Jamaïque (Blue Mountain), dont la tradition caféière remonte à 1723. C’est à Louis XV, via la Martinique, que l’on doit ce cru.

Bref, point n’est besoin de venir d’Inde pour être bon. En revanche, c’est moins cher là-bas, c’est certain.

Affirmation de producteurs de gélules

Les actifs de nos gélules sont extraits avec de l’eau et de l’éthanol, sans solvants chimiques.      

Notre avis

Ce que nous avons vu à La Réunion, c’est que le curcuma est pulvérisé à partir de sa racine-mère épluchée au couteau. Aucun produit chimique dans le processus, et pas d’éthanol…

Sur certaines boîtes de gélules, il est écrit : « cultivé et extrait en Inde ». Gageons que les conditions d’extractions y soient au meilleur niveau.

Affirmation de producteurs de gélules

Nos gélules sont fabriquées en France        

Notre avis

Les gélules sont fabriquées en France à partir d’actifs produits et extraits ailleurs.

Le curcuma-mère français vient de France. Eh oui, les départements et les territoires d’outre-mer font partie de la France. Point.

Le curcuma longa made in Réunion provient d’un petit village (Plaine des Grègues), sèche sous un auvent. Il est ensuite pulvérisé directement, et le producteur le met dans un sachet qu’il envoie directement au client.

Affirmation de producteurs de gélules

Nos gélules rendent notre produit bien plus biodisponible que de la poudre de curcuma. Nos vecteurs lui permettent de passer la barrière intestinale efficacement et notre gélule le protège des acides gastriques pour une biodisponibilité optimale.

Notre avis

Quels sont ces vecteurs ? Quand on regarde la composition de nombreuses gélules, on trouve, outre des extraits de rhizome (pas forcément la partie la plus noble du curcuma), du Turmacin, qui est un concentré d’extrait de curcuma qui a été déposé en tant que marque. On trouve ensuite du CurQFen, qui comprend du fenugrec et de la curcumine.

A cette adresse, on trouve quelques précisions : « le procédé de fabrication du CurQfen® est un procédé d’encapsulation de la curcumine dans les fibres de fenugrec qui a été breveté par la société AKAY sous le nom de « FenuMAT™ . Le fenugrec est une petite plante légumineuse originaire d’Afrique du Nord. »

Ca sent plus Big Pharma que petit producteur, non ?       

Quand on regarde les vertus du Fenugrec, c’est une plante qui a des vertus anti-glycémie, qui favorise la lactation, qui diminue la fatigue. Ça ne mange pas de pain a priori, mais on ne voit pas trop de rapport avec les vertus du curcuma. Le point intéressant serait donc surtout de favoriser l’absorption de la curcumine. Cela reste à creuser. J’ai trouvé ici un article assez intéressant, mais qui ne donne pas trop de détails sur la bioabsoption .

Il est difficile de conclure sur la biodisponibilité. Le problème est que les fameuses études cliniques prouvant le rôle bénéfique du fameux CurQfen sont peu accessibles. Et le cas échéant, nous aimerions être certains que si ces études existent, elles sont bien issues d’une structure indépendante du labo qui a déposé le brevet… Si quelqu’un les trouve, nous sommes preneurs et nous nous ferons un plaisir de les mettre en lien à partir du blog.

Quant aux vertus des gélules, de nouveau, il est difficile de trouver des arguments qui les attestent.

Affirmation de producteurs de gélules

Nos gélules ne comprennent pas de pipérine          

Notre avis

Là, c’est effectivement une bonne idée, car le poivre est irritant pour la muqueuse intestinale.  La poudre de curcuma-mère est également dépourvue de piperine.

Conclusion : Les gélules, un modèle économique dur à avaler ?

Là où on commence à comprendre le modèle économique, c’est quand on voit la quantité de
curcumine et de turmérosaccharides dans la composition de certaines gélules bio : respectivement 175 mg et 10 mg.
Pour une boîte de 60 gélules, ça nous fait donc environ 5250 mg de curcumine. Tout ça pour
23 €.


Sans être les spécialistes mondiaux du curcuma, nous pouvons considérer que le taux de curcumine dans la racine-mère de curcuma est de 5%.
Maintenant, en prenant 400g de curcuma-mère de La Réunion, nous obtenons 20.000 mg de
curcumine , pour 55 € transport compris. Le processus de production Réunionnais est plus
transparent, mais la question de la bio-absoption reste à clarifier.


Bilan : ça nous met à 2,75 € le g de curcumine bio made in Réunion, République Française, et
4,38 € le g de curcumine made and processed in India. Comme on peut imaginer que le
producteur indien ne vend pas tout à fait son curcuma au même prix que le producteur
réunionnais, la différence n’est pas forcément perdue pour tout le monde.


Bref, il reste intéressant de continuer à creuser la question, notamment par rapport à ces
concentrés brevetés de curcuma et ce brevet sur l’association curcuma-fenugrec.

Ca nous donne envie de sortir un nouvel article de blog sur le sujet. A suivre.

Un avis sur “Gélules ou poudre de curcuma : le match !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s